Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

LA SOCIABILISATION DU CHIOT

Pourquoi ?

12 à 14 premières semaines sont déterminantes
pour son avenir comportemental
Les 10 premieres semaines sont passées chez l’éleveur, c’est pourquoi le rôle de l’éleveur est essentiel sur le futur comportement du chien ( et c'est ce qui justifie souvent le prix d'achat du chiot ! )

la pauvreté en stimulis environnementaux pendant cette période sensible ont des consequences quasi irreversibles sur le chien, surtout chez les races primitives ( dont le Shiba, l'Akita, ... )

les problèmes lies à ce manqué de stimulis s’appelle “ syndrome du chenil ” ou “ syndrome de privation sensorielle ” car les chiens d’élevages  isolés à la campagne et / ou privés d’une vie familliale en sont souvent atteints, s'ils ne sont pas sortis en ville très tôt, d’ou la nécessité de stimuler et d’habituer très tôt le chiot à des situations multiples et variées.

il est à noter que très souvent les parents n’ont aucun problème.
Leurs chiots risquent de developper des troubles à cause de leur environnement trop peu stimulant.
Beaucoup de gens abandonnent leur chien atteint de tels troubles de peur, agressivité, ou les euthanasient quand ils sont irratrapables.

Attention! Si le rôle de l’éleveur est determinant dans le comportement du chien, celui du propriétaire l’est tout autant car s’il fait prevue de laxisme et de négligence, il peut réduire à néant tout le travail effectué!

C
omment developper correctement le chiot :

- Mettre à disposition de nombreux jouets, avec formes, matières, odeurs et bruits différents.
- Prendre toute la portée dans une cage de transport ou autre, direction la ville la plus proche pour un petit séjour de quelques minutes dans un endroit animé.
- S’il a peur de quelque chose, faire comme s’l n’y avait rien de special, et bien sûr il ne faut pas trop l’exposer longtemps à ce dont il a peur.
- Lui passer pendant qu’il joue par exemple, le CD de désensibilisation ( contactez moi ) pour que ces bruits soient naturels et meme associés à quelque chose de positif.
- L’habituer à lui parler, l’habituer à l’homme en faisant caresser les chiots par des visiteurs ( délicatement, sinon si c’est trop brusque ils vont avoir peur après )
- Les habituer si possible aux enfants, attention les enfants doivent y aller en douceur et ne pas courir et chahuter bruyament vers eux quand ils voudront les caresser!


Comment éviter les erreurs ?

Si le chiot a une frayeur ( s’il sursaute, se met à trembler ou s’applatit au sol et ne veut plus bouger ) : ne pas le réconforter, ça lui confirme qu’il a raison d’avoir peur! Ne pas le prendre aux bras ( sinon il croira que l’endroit était un piège pour lui ).
Continuer sa route, ne pas céder s’il tire sur sa laisse
Bien sûr il ne faut pas trop rester longtemps à l’endroit ou il a peur, il faudra revenir un autre jour.
S'il tire trop sur sa laisse, allez aussi soudainement dans le sens inverse. Ce n'est pas à lui de vous montrer ce qu'il trouve dangereux, mais à vous au contraire de lui montrer que rien ne l'est; il doit se référer à vous.
C'est ce que font les mamans chiens : elles n'ont pas peur, donc le chiot n'a pas peur.

Ce sont des exercices assez longs selon son degrés de stress, mais qui vous éviteront d'avoir un chien peureux
 une fois adulte. Plus il sera adulte, plus il peut devenir peureux si vous n'agissez pas au plus vite.

Voici une vidéo qui illustre une très bonne sociabilisation des chiots Shiba, de l'élevage From Hillock Snowy en Belgique,
ce sont grâce à des gens comme Lyn, l'éleveuse, que le Shiba n'aura plus la caractéristique en Europe d'être désigné " peureux ", aucun shiba ne devrait l'être, c'est un défaut dans le standard !!



Vous imaginez un chien hyper peureux à Tokyo ?? Si le shiba était si craintif de nature, les Japonais auraient vite fait de se détourner de ce chien !
Lyn les confronte à un maximum de stimulis, et les chiots qu'elle produit sont impeccables.
Il faut absolument que les méthodes d'élevage actuelles évoluent, surtout pour les races primitives !

Par exemple, n'avez vous jamais vu en animalerie " ne pas faire de bruits pour les chiots, merci " ?
C'est honteux ! au contraire, les chiots enfermés entre 4 double vitrages sortent souvent anxieux et dévelloperont toutes sortes de troubles du comportement plus tard : malpropreté, phobies, parfois même agressivité ! ...

Renseignez vous bien sur le travail de l'éleveur / particulier avant  d'acquérir votre chien Japonais et continuez ce travail, et vous aurez un chien " bien dans ses pattes "

Partager cette page

Repost 0